27
Février

Communiqué de presse de l’ACIPA – Jeudi 27 février 2014

Publié dans Communiqués de presse
L’ACIPA remercie toute la population des environs immédiats de Notre-Dame-des-Landes et tous les comités de soutien venus de la France entière en car, pour leur présence massive à la manifestation du 22 février.

L’ACIPA condamne la violence organisée, tolérée par des forces de police prenant elles-mêmes en otage des familles entières sous des pluies de grenades lacrymogènes, ce qui s’est traduit d’une part par la détérioration de biens publics et privés qui ont jeté le discrédit sur l’énorme succès de notre mobilisation et d’autre part – et surtout – par de nombreux blessés parmi les manifestants venus participer à un rassemblement inter-générationnel, familial, joyeux et pacifique comme annoncé.

Aujourd’hui, nous pensons aux très nombreux blessés (dont des enfants !)  et aux 2 personnes ayant perdu un œil suite aux tirs de flashballs. Qu’ils soient assurés de tout notre soutien ! Nous ne pouvons donner de chiffres sur le nombre de blessés mais les témoignages continuent d’affluer posant de vraies questions sur la gestion de cette manifestation par les services de l’État. C’est un scandale d’État qui s’accentue avec l’esprit de délation qui se met en place !

A Monsieur Auxiette,  qui ose dire que l’accord politique signé après la grève de la faim de plusieurs de nos camarades en mai 2012, est caduc, nous disons que c’est un mensonge éhonté ! Cet accord a été réalisé à la demande de François Hollande lui-même, conclu et signé avec les opposants par les représentants des 3 collectivités que sont le Conseil Régional (Jacques Auxiette), le Conseil Général (Philippe Grosvalet) et Nantes Métropole (Jean Marc Ayrault). Cet accord stipulait qu’il n’y aurait pas d’expulsion possible pour les paysans en activité sur la zone et les habitants ayant un titre de bail au moment de la DUP de 2008, tant que certains recours ne seraient pas épurés. Il reste toujours un pourvoi en cassation concernant l’ordonnance d’expropriations qui ne peut être examiné tant que les recours liés à l’arrêté de cessibilité ne seront pas jugés au Tribunal Administratif et au Conseil d’État.

Concernant le volet juridique, nous attendons sereinement le jugement des recours déposés contre les arrêtés préfectoraux de décembre 2013 au titre de la Loi sur l’Eau et des espèces protégées. La méthode de compensation, invalidée dans sa globalité par le comité d’experts scientifiques sollicité, ne devrait pas être entérinée sauf à constituer un nouveau passage en force de l’État. L’Europe n’a pas dit son dernier mot non plus : les pétitions des opposants sont toujours ouvertes à ce jour.

Nous réaffirmons notre opposition totale au projet de nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes et nous continuerons sans relâche notre travail d’information à la population, notamment lors des réunions d’information organisées par les comités de soutien. Nous soutiendrons également les travaux du groupe de travail technique sur les Plans d’Exposition au Bruit prévisionnels et l’aménagement de Nantes Atlantique.

Enfin, nous appelons à une extrême vigilance sur la ZAD. Nous y serons présents pour défendre et protéger les paysans, les habitants et les terres agricoles menacés d’expulsion ou de destruction, dès qu’il le faudra !

 

14
Mars

Un chantage très choquant !

Publié dans Communiqués de presse

L’ACIPA est révoltée par les pratiques choquantes de Jacques Auxiette, président du Conseil régional des Pays de la Loire qui, on le voit bien, n’arrive pas à trouver une attitude sereine face à l’opposition à Notre Dame des Landes.

 

Après avoir, entre autres choses, souhaité l’utilisation du Karcher pour vider la zone, refusé une aide au développement pour un documentaire sur les opposants, voilà qu’il joue la carte du chantage aux subventions pour des associations environnementales et paysannes.

 

L’ACIPA salue le formidable travail fait par les associations concernées par ce courrier et leur apporte son soutien sans réserve. Elle assure Monsieur Auxiette que les opposants ne lâcheront rien jusqu’à l’abandon définitif de ce projet insensé. 

 

Pour information, vous trouverez ci-après un exemplaire du courrier de Jacques Auxiette adressé ici à Accueil Paysans Pays de la Loire : http://www.reporterre.net/IMG/pdf/2014_02_28-auxiette_courrier_chantage_v_0_2_.pdf

26
Mars

Accord EELV-PS national et local (Nantes, Rennes, Bouguenais): l’accord de la grève de la faim de 2012 renforcé !

Publié dans Communiqués de presse

On se souvient de l’accord politique qui avait été arraché au PS, au terme d’une courageuse grève de la faim menée par plusieurs militants et surtout par Michel Tarin pendant 28 jours, lors de l’élection présidentielle de 2012. Cet accord protégeait de l’expulsion les habitants et exploitants ayant un titre de location précaire au moment de la Déclaration d’Utilité Publique de 2008 autorisant ainsi que la vie continue sur la zone réservée. Il a déjà porté ses fruits et fonctionne toujours puisqu’un pourvoi en cassation, lui-même conditionné par d’autres procédures, est toujours bloquant.

 

Aujourd’hui, l’accord politique conclu entre EELV et le PS pour le second tour des élections municipales renforce de fait celui de 2012 puisque tous les recours juridiques déposés actuellement – notamment ceux concernant la loi sur l’Eau et les espèces protégées déposés ces dernières semaines – sont pris en compte et deviennent donc suspensifs. La vie va pouvoir encore continuer sereinement sur la zone pendant plusieurs mois supplémentaires.

 

L’ACIPA prend acte de ce nouvel accord.  Dans cette lutte de longue haleine, toute avancée significative est bonne à prendre. Elle rappelle que le volet politique constitue l’un des 3 piliers de la lutte contre le projet de Notre Dame des Landes et que, associé aux procédures juridiques en cours et à l’énorme mobilisation citoyenne toujours croissante, il joue son rôle pour l’abandon définitif du projet.


L’ACIPA reste vigilante sur la zone. Elle continue son action d’information et de propositions et appuie la demande du collectif d’élu-e-s, d’expertises indépendantes sur les PEB prévisionnels et l’aménagement de Nantes Atlantique.

09
Mars

L'ACIPA et tous les opposants au projet d’aéroport restent mobilisés

Publié dans Communiqués de presse

Au vu de la communication gouvernementale en l’état, nous constatons que tous les arguments avancés par les associations anti-aéroport depuis le débat public en passant par les enquêtes d’utilité publique et les enquêtes loi sur l’eau sont reconnus sur la forme et sur le fond.

 

En conséquence, l’occupation et la protection de tous les sites de la ZAD sont totalement justifiées.

Ce qui est déjà détruit est inacceptable. 

 

La mobilisation continue à travers les prochains rendez-vous : Sème ta ZAD le 13 avril, Chaîne humaine le 11 mai, ainsi que le grand rendez-vous de l’été, les 3 et 4 août.

 

Il en sera ainsi jusqu’à l’arrêt définitif du projet, par l’abrogation de la DUP.

 

La seule solution raisonnable, c’est l’optimisation de Nantes-Atlantique.

 

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑