15
Avril

Pour une issue raisonnable !

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse du CéDpa - Dimanche 15 avril


Le CéDpa, qui n’a pas appelé aux manifestations de ce week-end et s’est retiré de la délégation du mouvement, déplore l’engrenage de violence qui s’est mis en place depuis une semaine.

 

S’il y a encore une possibilité de sortir de cette crise qui aurait dû et pu être évitée, il demande aux acteurs de la saisir : la proposition d’un formulaire simplifié n’est pas une entorse aux règles comme veut le faire croire la Chambre d’agriculture ; ce n’est pas non plus le reniement de ce qui s’est construit sur la Zad, c’est le premier pas nécessaire vers des régularisations durables. La question de la propriété des terres et des habitats ne peut être réglée vite. Il est donc capital que les habitants qui souhaitent construire leur avenir sur la zone se déclarent à la Préfecture.

 

Nous les appelons à le faire, comme nous appelons aussi l’État à assurer la stricte sécurisation des axes routiers.

 

Nous appelons enfin chacun à contribuer à une issue raisonnable.

Le territoire épargné de Notre Dame des Landes mérite qu’on y vive en paix, enfin, puisqu’il n’y aura pas d’aéroport !

 

Le CéDpa

24
Avril

Trop, c'est trop !

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse du CéDpa - Mardi 24 avril 2018


Ce matin, mardi 24 avril 2018, nous lisons dans la presse locale qu’un groupe de « courageux anonymes », dont le nom salit celui de la co-présidente du CéDpa, Françoise Verchère, a revendiqué les destructions faites au garage Louis XVI de Nantes.
 
Nous n’acceptons pas que Françoise Verchère soit ainsi attaquée. Elle dont les analyses ont toujours été très pertinentes et les prises de parole toujours très justes ; elle dont le courage et l’investissement pour l’abandon du funeste projet d’aéroport ont été considérables. Depuis l’arrêt du projet, ses analyses restent pertinentes et nous les partageons largement.
Nous ne pouvons accepter que quelques individus la désignent à la vindicte populaire.

Face à cette irresponsabilité, on peut s’interroger sur les objectifs réels de ce groupe.
Ce qui a fait le succès du mouvement contre le projet d’aéroport, c’est l’action de masse qui a réuni en France et bien au-delà un grand nombre de citoyens.
 
Il est temps d’arrêter cette escalade de la violence - qu’elle soit verbale ou physique - et de revenir à la raison, de réaliser que la lutte contre le projet d’aéroport est terminée, de comprendre que ce qui se joue maintenant c’est la mise en place de solutions innovantes, pacifiques et légales pour un avenir durable sur la zone.
 
Nous renouvelons donc notre entière confiance et notre soutien total à Françoise Verchère.
 
Notre association a participé de longue date à la lutte contre le projet d’aéroport avec d’autres organisations, notamment dans le cadre de la Coordination des opposants à Notre Dame des Landes. Ces organisations ne peuvent laisser faire de telles ignominies sans réagir et soutiennent donc Françoise Verchère également.
 
Le coprésident Jean Paul Naud, les administrateurs et les adhérents du CéDpa
 
Des organisations membres de la Coordination des opposants à NDL : ACIPA, ADECA, APA Vigneux, CELA, Confédération Paysanne 44, EELV PDL, Ensemble!44, Les Amis de la Conf, LPO44, Parti de Gauche, Solidarités Ecologie, Vertou Ecologie Solidarité

Infos Coordination ici :
https://www.acipa-ndl.fr/sites-et-blogs/sites-de-la-lutte/coordination

24
Novembre

Nantes-Atlantique est bien une alternative à NDDL !

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse du CéDpa et de l'Atelier Citoyen - 24 novembre 2017

 

A quelques jours de la remise du rapport des médiateurs, l’Atelier citoyen qui a poursuivi depuis 2014 les analyses du CéDpa sur Nantes-Atlantique, a rendu publics les travaux qu'il a menés depuis juin dernier dans le cadre de la médiation.
 
Nous nous sommes placés dans l’hypothèse du maintien de Nantes-Atlantique et avons cherché à vérifier la capacité de l’aéroport actuel à répondre aux prévisions retenues pour NDDL : peut-on accueillir correctement neuf millions de passagers à l’horizon 2040 sans aggraver les conditions de vie des habitants impactés par le bruit ni empêcher le développement de l’agglomération comme le souhaitent les élus ?
 
En approfondissant tous les sujets, extension de l’aérogare et restructuration des abords, trajectoires, piste, conséquences du maintien sur l’urbanisme, finances et emploi, on peut affirmer que le réaménagement de Nantes Atlantique est une véritable alternative au projet destructeur de NDDL.
 
Les cartes de bruit simulées par le bureau Adecs Air Infra montrent clairement que les progrès techniques des avions, reconnus désormais par la Direction Générale de l’Aviation Civile, « gomment » l’augmentation du nombre de mouvements. Il n’y aura pas d’aggravation entre la situation d’aujourd’hui et 2040. Au contraire, les surfaces gelées pour l’urbanisation diminuent dès maintenant substantiellement. Dès lors, si l’on prend enfin des mesures efficaces pour protéger les riverains directement impactés (interdiction des vols de nuit de 23h à 6h), Nantes-Atlantique peut parfaitement répondre aux besoins des compagnies aériennes et de l’agglomération au sens large. Il pourrait même devenir la porte d’entrée du « Voyage à Nantes » ... Alors, chiche ?

 

Le CéDpa et l'Atelier Citoyen

NB : vous trouverez sur le site du CéDpa et de l'Atelier citoyen la carte bruit comparative.

 

25
Octobre

Pourquoi tant de cris ?

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse du CéDpa - mercredi 25 octobre 2017

 

À nouveau, les élus du Syndicat Mixte Aéroportuaire poussent des cris d’orfraie après leur rendez-vous avec la médiation.

À nouveau, ils crient à la trahison, au scandale, à la farce.

À nouveau, ils font mine de s’étonner que l’alternative de l’optimisation de Nantes Atlantique soit étudiée, oubliant ainsi que cette étude était demandée par le CGEDD en 2016 et qu’elle est mentionnée dans la lettre de mission de la médiation.

Les voilà même s’étonnant qu’il n’y ait apparemment pas de proposition d’amélioration du projet de NDDL !

 

On croit rêver.

 

Ce projet qu’on nous a vendu comme un modèle de développement durable, HQE, préservateur des terres agricoles et de la biodiversité, ne coûtant rien au contribuable, ne serait-il donc pas parfait ?              

 

Allons, cher.e.s collègues, si votre projet est aussi formidable et porteur d’avenir que vous l’imaginez, qu’avez-vous à craindre d’une mise à plat et d’une comparaison avec l’alternative qui n’a jamais été étudiée correctement ? Rassurez-vous, les lobbies du BTP et de l’immobilier sont à vos côtés ; rassurez-vous, la Direction Générale de l’Aviation Civile veille elle aussi à son beau projet d’aéroport ; rassurez-vous, il nous faut encore financer des études contradictoires ce qui seraient inutiles si les médiateurs étaient acquis à notre position...             

 

Une question pour finir : élu.e.s de la Métropole, du Département, de la Région et du Grand-Ouest, n’auriez-vous comme seul horizon que ce dossier d’aéroport ? Il nous semble qu’il y a pourtant beaucoup à faire pour les transports du quotidien, pour les personnes âgées, pour la jeunesse, pour le climat, pour l’agriculture, pour une vie meilleure en un mot.

 

Et si vous passiez à autre chose ? Ne serait-il pas temps ?   

 

« Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage. »

 

Les élu.e.s du CéDpa

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑