14
Novembre

Oui à l'emploi - Privilégions les emplois durables

Publié dans Tracts

2014-11-10 Emplois NetB-1page-full

 

Télécharger la version imprimable (2 sur un A4)

Ce tract a été tiré à 100 000 exemplaires et est diffusé en ce moment (14/11/2014) à Nantes à l'occasion de la manif du BTP pour le démarrage du chantier.

Diffusion prévue dans toute la Loire-Atlantique. Pour aider à la diffusion, contactez Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

14
Novembre

Oui à l'emploi - rénovons Nantes-Atlantique - Lettre ouverte de Geneviève Lebouteux à Alain Mustière

Lettre ouverte de Madame Geneviève Lebouteux, Conseillère Régionale et membre du CéDpa à Monsieur Alain Mustière Président des Ailes pour l'Ouest, à l'occasion de la manifestation qu'il organise aujourd'hui à Nantes.

 

Monsieur Mustière,


Désormais, l'argument principal des Ailes pour l'Ouest pour soutenir le projet controversé d'aéroport à Notre Dame des Landes, c'est l'emploi. Dans un contexte d'activité économique morose, je reconnais qu'à première vue, cet argument peut faire miroiter quelque espoir. Pourtant, si l'on dépasse la vue à court terme, si l'on s'intéresse à l'emploi et à l'activité économique durables, il ne convainc pas.

 

Un chantier à Notre Dame des Landes, ce serait 750 emplois temporaires pendant quatre ans (traduction de « 3000 emplois créés pendant le temps de la construction »). Mais faut-il vous rappeler que le projet reste encore très incertain ? De nombreux recours juridiques sont en cours et la teneur de l'article du Télégramme du 6 novembre dernier laisse entendre que c'est parti pour durer. Faut-il vous rappeler que si cet aéroport se faisait, les travaux ne démarreraient au plus tôt qu'en 2018 ? Inutile de vous rappeler par ailleurs ce que ce projet signifie en termes de coûts écologiques, sociaux et en argent public, aspects que vous n'avez jamais voulu considérer sérieusement.

 

De l'emploi temporaire dans la construction, on peut en trouver tout de suite; par la rénovation et l'agrandissement de Nantes Atlantique, l'aéroport du grand Ouest actuel, comme le présente Vinci lui-même, élu meilleur aéroport régional européen en 2011 par les compagnies aériennes. Ces travaux représenteraient 150 emplois pendant un ou deux ans. L'extension de l'aérogare actuelle et sa modernisation sont tout à fait possibles comme l'ont montré récemment des architectes. Les travaux peuvent démarrer quasi immédiatement : aucune révision du Plan Local d'Urbanisme de Bouguenais n'est nécessaire et un permis peut être accordé en quelques mois.

 

Contrairement à Notre Dame des Landes, des travaux sur Nantes Atlantique ne nécessiteraient pas d'argent public, le concessionnaire actuel ayant les fonds nécessaires pour cet investissement qui, rappelons-le, coûterait, au minimum, deux fois moins cher que le projet de Notre Dame des Landes !


Remplacer une activité agricole durable à Notre Dame des Landes par d'abord un chantier de BTP puis une activité aérienne déplacée, c'est détruire des emplois agricoles et liés. Au bout de cinq ans, sur la base des chiffres de la Chambre d'agriculture, on estime à plus de 500 le nombre d'emplois durables qui seraient détruits sur la dizaine de communes autour de Notre Dame des Landes.

 

Vous faites aussi miroiter une importante croissance d'emplois dans l'aérien. C'est faux car le nouvel aéroport serait davantage automatisé que l'actuel et conçu sur le modèle « low cost » comme l'a dévoilé récemment le Canard enchainé. L'aéroport de Beauvais, dédié au low cost, a autant de passagers que Nantes (3,9 millions en 2013) mais il a deux fois moins d'emplois : 900 à Beauvais contre 1990 à Bouguenais !

 

Sur ce thème de l'emploi, comme sur les nombreux thèmes critiques de ce dossier, je vous invite à revenir au bon sens et à demander avec nous une expertise réellement indépendante.

 

Je vous prie d'agréer, Monsieur Mustière, l'expression de mes salutations distinguées.

 

Geneviève Lebouteux
Conseillère Régionale PDL et membre du CéDpa

 

Lire aussi, à l'occasion de cette manif

NDDL : Qui est derrière l’appel à manifester des Ailes pour l’Ouest ?

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑