ACIPA

ACIPA

04
Mai

Communiqué de presse - Notre-Dame-des-Landes, le 4 mai 2018

 

Dans les années 1970, les premiers opposants au projet de Notre-Dame-des-Landes furent les paysans menacés d’expulsion sur les terres qu’ils cultivaient. Ils ont organisé les premiers rassemblements contre ce funeste projet.

Depuis 2001, les opposants au projet se sont rassemblés chaque été, voyant leur nombre s’étoffer très régulièrement et peser de manière évidente sur les enjeux et décisions.

Le 17 janvier 2018, après près de 50 ans de résistance acharnée, l’abandon définitif du projet fut annoncé de manière claire, nette et définitive, par le gouvernement. L’avenir de la ZAD n’était pas pour autant réglé…

Après avoir participé à la liesse générale du 10 février dernier pour fêter la victoire et « enraciner l’avenir » sur l’ex-ZAD, la Coordination des organisations opposées au projet de Notre-Dame-des-Landes avait souhaité organiser un dernier grand moment festif, les 7 et 8 juillet 2018, pour clore la tradition des rassemblements estivaux tant attendus et appréciés des militants.

La Coordination soutient la mise en place et la reconnaissance des différents projets agricoles et autres sur la zone. Elle s’investit dans la délégation de négociation avec la préfecture depuis des mois.

Aujourd’hui, force est de constater que depuis plusieurs semaines, le climat s’est beaucoup dégradé sur la zone. L’impossible remise en circulation de la départementale 281 et l’intervention policière de l’Etat ne se limitant pas à l’ouverture de ladite route, ont généré un déchaînement de violence, alors que la délégation était en pleine discussion avec Mme la Préfète.

Considérant que le climat actuel ne permet pas l’organisation d’une fête de l’ampleur des rassemblements que la Coordination a l’habitude de gérer - qui réunissent depuis plusieurs années, des dizaines de milliers de militants ou sympathisants - et considérant que la situation sur la zone reste très incertaine pour les mois à venir - le premier ministre donnant un délai de trois semaines aux occupants pour vider les lieux s’ils n’ont pas de projet agricole - la Coordination a décidé d’ajourner le rassemblement NDL2018 qu’elle avait annoncé pour les 7 et 8 juillet prochains.

La Coordination remercie les dizaines de milliers de personnes qui ont participé au succès des rassemblements estivaux toutes ces dernières années et tout particulièrement les milliers de bénévoles, les personnes des comités de soutien et celles en lutte contre d’autres Grands Projets inutiles et Imposés, qu’il s’agira de continuer à soutenir.

Elle invite chacun à garder en mémoire que le 17 janvier 2018, le projet d’aéroport fut abandonné grâce à eux tous.


Cette victoire est la leur, la nôtre à tous, une magnifique victoire populaire et collective !
 
La Coordination des organisations opposées au projet de NDL

24
Avril

Communiqué de presse du CéDpa - Mardi 24 avril 2018


Ce matin, mardi 24 avril 2018, nous lisons dans la presse locale qu’un groupe de « courageux anonymes », dont le nom salit celui de la co-présidente du CéDpa, Françoise Verchère, a revendiqué les destructions faites au garage Louis XVI de Nantes.
 
Nous n’acceptons pas que Françoise Verchère soit ainsi attaquée. Elle dont les analyses ont toujours été très pertinentes et les prises de parole toujours très justes ; elle dont le courage et l’investissement pour l’abandon du funeste projet d’aéroport ont été considérables. Depuis l’arrêt du projet, ses analyses restent pertinentes et nous les partageons largement.
Nous ne pouvons accepter que quelques individus la désignent à la vindicte populaire.

Face à cette irresponsabilité, on peut s’interroger sur les objectifs réels de ce groupe.
Ce qui a fait le succès du mouvement contre le projet d’aéroport, c’est l’action de masse qui a réuni en France et bien au-delà un grand nombre de citoyens.
 
Il est temps d’arrêter cette escalade de la violence - qu’elle soit verbale ou physique - et de revenir à la raison, de réaliser que la lutte contre le projet d’aéroport est terminée, de comprendre que ce qui se joue maintenant c’est la mise en place de solutions innovantes, pacifiques et légales pour un avenir durable sur la zone.
 
Nous renouvelons donc notre entière confiance et notre soutien total à Françoise Verchère.
 
Notre association a participé de longue date à la lutte contre le projet d’aéroport avec d’autres organisations, notamment dans le cadre de la Coordination des opposants à Notre Dame des Landes. Ces organisations ne peuvent laisser faire de telles ignominies sans réagir et soutiennent donc Françoise Verchère également.
 
Le coprésident Jean Paul Naud, les administrateurs et les adhérents du CéDpa
 
Des organisations membres de la Coordination des opposants à NDL : ACIPA, ADECA, APA Vigneux, CELA, Confédération Paysanne 44, EELV PDL, Ensemble!44, Les Amis de la Conf, LPO44, Parti de Gauche, Solidarités Ecologie, Vertou Ecologie Solidarité

Infos Coordination ici :
https://www.acipa-ndl.fr/sites-et-blogs/sites-de-la-lutte/coordination

22
Avril

Notre-Dame-des-Landes -  Samedi 21 avril 2018


Les nouveaux habitants de la ZAD ont décidé de déposer leurs projets agricoles, artisanaux et culturels en préfecture ce vendredi 20 avril 2018. Cette décision est un pas en avant important pour l'apaisement sur la zone mais aussi l'expression d'un espoir pour continuer à développer un avenir singulier, solidaire, ancré dans le bocage.

 

L’ACIPA souhaite qu’un véritable dialogue s’installe avec les services de l’État, que des négociations s’engagent rapidement et que la circulation puisse être effective sur toutes les routes pour les paysans, les habitants et les autres usagers.

 

Les projets déposés n’ouvrent actuellement à aucun droit immédiat. Aussi nous restons vigilants à ce qu’aucune nouvelle vague d’évacuation ou de destruction ne soit mise en œuvre.

 

L’ACIPA relaiera l’appel à mobilisation au cas où une nouvelle intervention policière serait déployée par le gouvernement, en prônant, fidèle à sa philosophie, une résistance non violente.


L’ACIPA
 
  
17
Avril

La situation désastreuse sur la ZAD me semble due, pour une part, à la surenchère des partisans du projet d'aéroport abandonné en obligeant les pouvoirs publics à utiliser la force pour ne pas se faire accuser de faiblesse.(Par respect pour les personnes, je ne citerai aucun nom)

Alors que la sérénité était globalement revenue et que tout serait dans les règles si l'on avait laissé le temps pour cela, la force déployée nous ramène des années en arrière et risque de créer une situation pire qu'en 2012.

Nous pouvons observer que depuis le début de l'opération actuelle presque tous ceux qui avaient réclamé l'usage de la force se taisent. Sans doute, en comprenant la gravité de l'escalade, ne veulent-ils pas jeter de l'huile sur le feu ? Tant mieux !

Tout le monde sent que ni la force ni la violence d'où qu'elle vienne, n'apportera de véritable solution ; Seule une négociation pourra le faire.

Il est donc impératif que tous les acteurs concernés se mettent autour d'une table. Et que chacun y vienne en ayant à l'esprit cette phrase de Nietzsche qui devrait faire consensus : "Le pouvoir ne doit pas empêcher ceux qui veulent vivre de façon singulière, mais ceux-ci ne doivent pas imposer leur façon de vivre à la majorité."

Pour enfin trouver un compromis accepté par tous et créer les conditions indispensables pour un "vivre ensemble" dans le respect des différences de chacun.
Sinon ce sera un échec collectif depuis les hauts responsables jusqu'aux simples citoyens.


Qui peut souhaiter ça ?


René Guitton
ancien président de la FDSEA de Loire Atlantique de 1976 à 1979

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑