15
Avril

Ouvrir le dialogue est urgent !

Publié dans Communiqués de presse

Notre-Dame-des-Landes -  Dimanche 15 avril 2018


 
L’ACIPA constate ce dimanche 15 avril 2018 une situation de blocage complet sur la zone et craint que les douloureux évènements de Sivens ne se reproduisent.

Nous condamnons très fermement l’escalade de la violence observée toute cette semaine.

La zone doit retrouver le calme nécessaire à la réflexion pour la construction d’un avenir serein et la population doit pouvoir circuler librement sur les routes qui traversent cette zone.

Par ailleurs, l’ACIPA soutient l’installation de projets agricoles ou autres sur la zone. De nombreux et beaux projets existent. Les personnes qui les portent individuellement ou collectivement doivent pouvoir les faire accepter et s’inscrire dans un processus de régularisation a minima. Le délai proposé par le gouvernement est trop court, dans le climat actuel.

L’ACIPA demande qu’un dialogue entre la préfecture et la délégation intercomposantes s’instaure au plus vite pour que cesse la violence.

L’ACIPA
  
15
Novembre

Parce qu’il n’y aura pas d’aéroport (Texte des 6 points sur l'avenir de la ZAD)

Publié dans Divers

Ce texte en 6 points a pour but de poser les bases communes nécessaires pour se projeter sur la ZAD une fois le projet d’aéroport définitivement enterré.

Il a été réfléchi au sein d’une assemblée régulière ayant pour objet de penser à l’avenir des terres une fois le projet d’aéroport abandonné. Assemblée qui regroupe des personnes issues des différentes composantes du mouvement de lutte. Ce texte a été longuement débattu, à plusieurs reprises, dans de multiples composantes et espaces d’organisation du mouvement.

 

Nous défendons ce territoire et y vivons ensemble de diverses manières dans un riche brassage. Nous comptons y vivre encore longtemps et il nous importe de prendre soin de ce bocage, de ses habitant-e-s, de sa diversité, de sa flore, de sa faune et de tout ce qui s’y partage.

 

Une fois le projet d’aéroport abandonné, nous voulons :

  1. Que les habitant-e-s, propriétaires ou locataires faisant l’objet d’une procédure d’expropriation ou d’expulsion puissent rester sur la zone et retrouver leur droits.
  2. Que les agriculteurs-ices impacté-e-s, en lutte, ayant refusé de plier face à AGO-VINCI, puissent continuer de cultiver librement les terres dont il-elles ont l’usage, recouvrir leurs droits et poursuivre leurs activités dans de bonnes conditions.
  3. Que les nouveaux habitant-e-s venu-e-s occuper la ZAD pour prendre part à la lutte puissent rester sur la zone. Que ce qui s’est construit depuis 2007 dans le mouvement d’occupation en terme d’expérimentations agricoles hors cadres, d’habitat auto-construit ou d’habitat léger (cabanes, caravanes, yourtes, etc), de formes de vies et de luttes, puisse se maintenir et se poursuivre.
  4. Que les terres redistribuées chaque année par la chambre d’agriculture pour le compte d’AGO-VINCI sous la forme de baux précaires soient prises en charge par une entité issue du mouvement de lutte qui rassemblera toutes ses composantes. Que ce soit donc le mouvement anti-aéroport et non les institutions habituelles qui détermine l’usage de ces terres.
  5. Que ces terres aillent à de nouvelles installations agricoles et non agricoles, officielles ou hors cadre, et non à l’agrandissement.
  6. Que ces bases deviennent une réalité par notre détermination collective. Et nous porterons ensemble une attention à résoudre les éventuels conflits liés à leurs mise en oeuvre.

Nous semons et construisons déjà un avenir sans aéroport dans la diversité et la cohésion. C’est à nous tout-e-s, dès aujourd’hui, de le faire fleurir et de le défendre.

22
Avril

Déclaration de l'ACIPA le 21 avril 2018

Publié dans Divers

Notre-Dame-des-Landes -  Samedi 21 avril 2018


Les nouveaux habitants de la ZAD ont décidé de déposer leurs projets agricoles, artisanaux et culturels en préfecture ce vendredi 20 avril 2018. Cette décision est un pas en avant important pour l'apaisement sur la zone mais aussi l'expression d'un espoir pour continuer à développer un avenir singulier, solidaire, ancré dans le bocage.

 

L’ACIPA souhaite qu’un véritable dialogue s’installe avec les services de l’État, que des négociations s’engagent rapidement et que la circulation puisse être effective sur toutes les routes pour les paysans, les habitants et les autres usagers.

 

Les projets déposés n’ouvrent actuellement à aucun droit immédiat. Aussi nous restons vigilants à ce qu’aucune nouvelle vague d’évacuation ou de destruction ne soit mise en œuvre.

 

L’ACIPA relaiera l’appel à mobilisation au cas où une nouvelle intervention policière serait déployée par le gouvernement, en prônant, fidèle à sa philosophie, une résistance non violente.


L’ACIPA
 
  

twitter acipa

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑