24
Avril

Trop, c'est trop !

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse du CéDpa - Mardi 24 avril 2018


Ce matin, mardi 24 avril 2018, nous lisons dans la presse locale qu’un groupe de « courageux anonymes », dont le nom salit celui de la co-présidente du CéDpa, Françoise Verchère, a revendiqué les destructions faites au garage Louis XVI de Nantes.
 
Nous n’acceptons pas que Françoise Verchère soit ainsi attaquée. Elle dont les analyses ont toujours été très pertinentes et les prises de parole toujours très justes ; elle dont le courage et l’investissement pour l’abandon du funeste projet d’aéroport ont été considérables. Depuis l’arrêt du projet, ses analyses restent pertinentes et nous les partageons largement.
Nous ne pouvons accepter que quelques individus la désignent à la vindicte populaire.

Face à cette irresponsabilité, on peut s’interroger sur les objectifs réels de ce groupe.
Ce qui a fait le succès du mouvement contre le projet d’aéroport, c’est l’action de masse qui a réuni en France et bien au-delà un grand nombre de citoyens.
 
Il est temps d’arrêter cette escalade de la violence - qu’elle soit verbale ou physique - et de revenir à la raison, de réaliser que la lutte contre le projet d’aéroport est terminée, de comprendre que ce qui se joue maintenant c’est la mise en place de solutions innovantes, pacifiques et légales pour un avenir durable sur la zone.
 
Nous renouvelons donc notre entière confiance et notre soutien total à Françoise Verchère.
 
Notre association a participé de longue date à la lutte contre le projet d’aéroport avec d’autres organisations, notamment dans le cadre de la Coordination des opposants à Notre Dame des Landes. Ces organisations ne peuvent laisser faire de telles ignominies sans réagir et soutiennent donc Françoise Verchère également.
 
Le coprésident Jean Paul Naud, les administrateurs et les adhérents du CéDpa
 
Des organisations membres de la Coordination des opposants à NDL : ACIPA, ADECA, APA Vigneux, CELA, Confédération Paysanne 44, EELV PDL, Ensemble!44, Les Amis de la Conf, LPO44, Parti de Gauche, Solidarités Ecologie, Vertou Ecologie Solidarité

Infos Coordination ici :
https://www.acipa-ndl.fr/sites-et-blogs/sites-de-la-lutte/coordination

23
Mars

Rassemblement pour soutenir une famille de la Zone à défendre - 25/03 10h à Saint Nazaire

Publié dans Communiqués de presse

Le 25 mars prochain se tiendra au tribunal de Saint-Nazaire une procédure d’expulsion contre une famille d'habitants du Limimbout, village situé en plein cœur de la ZAD.
Nous voyons dans cette nouvelle offensive un acharnement des porteurs du projet d'aéroport contre les habitants de la zone, et nous tenons à ce propos à rappeler quelques vérités :

En juillet 2012, suite à une grève de la faim menée dans le centre ville de Nantes par les opposants au projet, un accord a été entériné entre ces derniers et le gouvernement protégeant les habitants de la zone titulaire d'un statut avant la DUP de 2008, soit 10 maisons d'habitation, jusqu'à la fin des recours juridiques. La famille qui va passer en procès le 25 s'inscrit dans le cadre de cet accord. Aussi, cette nouvelle action en justice nous apparaît comme un passage en force et une provocation de plus des porteurs du projet. Ce n'est d'ailleurs pas la première, elle prolonge une longue série de cinq convocations adressées à cette même famille depuis juillet 2012.

Des fausses déclarations de l'ancien propriétaire du bâtiment, assurant avec la complicité de l’État et du notaire, que la maison était vide au moment de la vente, construisent aujourd'hui l'argumentation juridique des porteurs du projet. Au prétexte de non paiement de loyer, AGO tente de justifier l'expulsion de ces habitants. En réalité, c'est leur engagement soutenu dans la lutte contre l'aéroport qui dérange. Nous ne sommes pas dupe des manœuvres orchestrées par l'accusation, et pointons leurs incohérences.


C'est pourquoi, nous dénonçons catégoriquement ces tentatives d'intimidations et rappelons notre détermination à poursuivre notre lutte et à continuer d'habiter et de faire vivre la zone pour les années qui viennent.
Par conséquent nous invitons tous les opposants au projet d'aéroport à venir soutenir la famille Herbin devant le tribunal de Saint-Nazaire, le mercredi 25 mars 2015 à 10h. Un départ en convoi est prévu de la ZAD à 8h30 au départ des Ardillères.
Un covoiturage est proposé à 9h au parking de la poste à Notre Dame des Landes.


Nous ne lâcherons rien.

L'ACIPA, COPAIN, l'ADECA, des occupants de la ZAD.

05
Avril

Notre-Dame-des-Landes : un pas vers l'abrogation de la Déclaration d'Utilité Publique

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse - Notre-Dame-des-Landes, le 5 avril 2016


Les experts missionnés par Ségolène Royal ont rendu un rapport intéressant qui montre que le projet de Notre Dame des Landes est surdimensionné et que la rénovation de Nantes Atlantique est une alternative crédible et moins coûteuse.

Ils confirment que le Débat public de 2003 et l’Enquête publique de 2007 ont balayé cette alternative à tort. Pour nous, cela signifie que la Déclaration d’Utilité Publique doit être abrogée, que les procédures d’expulsion en cours doivent être définitivement arrêtées et qu’une consultation en juin n’a plus de sens.

Le CéDpa et l’ACIPA, qui ne partagent pas toutes les conclusions du rapport, sont prêts à participer au travail d’approfondissement sur les points qui posent question pour le maintien de Nantes Atlantique : renforcement de la piste, trajectoires, bruit.

Nous remercions la Ministre de son engagement pour sortir de l’impasse sur ce dossier et espérons qu’elle le poursuivra.

 

Lire le rapport remis à Ségolène Royal

Article du Monde du 05/04/2016

11
Décembre

Jugement du référé expulsion : L’État et AGO reculent

Publié dans Communiqués de presse
Ce matin à Nantes, les avocats des deux parties ont convenu que le délai de préparation était trop court pour préparer une défense pour un nombre de dossiers aussi important.
 
Le juge, seul maître d'une telle décision de report de l'audience, n'est pas du même avis, il estime que l'issue de cette procédure est déjà bien connue des deux côtés et compte bien tenir audience ce jour.
 
Les avocats des deux parties font alors valoir le droit en évoquant  "le retrait de rôle";  en clair AGO/Vinci, pour le compte de l’État, retire cette injonction de juger aujourd'hui ces dossiers concernant les habitant(e)s et les paysan(ne)s historiques.
 
Jumelé à l'accord électoral entre le PS et EELV sur la région Pays de la Loire, cela redonne un peu de sérénité aux "expulsables" pendant cette période des fêtes de fin d'année.
 
Mais la trêve peut très bien être de courte durée, car François Hollande n'a pas confirmé sa promesse de "ne pas expulser d'habitant(e)s ou paysan(ne)s ni de ne pas débuter de travaux sur le projet avant la fin des recours engagés". Des démarrages de travaux sont toujours promis par le premier ministre pour ce début 2016 et la procédure juridique pourrait alors reprendre contre les historiques.
 
M Hollande a, en pleine COP 21, l'occasion de montrer au monde, qu'au travers de l'arrêt du projet de Notre Dame des Landes, il donne l'exemple que tous les pays industrialisés doivent suivre : stopper les grands projets inutiles imposés et étudier les alternatives que les citoyens proposent.
 
Cette petite victoire au tribunal de Nantes est aussi due à la mobilisation des femmes et des hommes qui, en plein état d'urgence, ont bravé toutes les interdictions à Nantes comme à Paris et les "expulsables" de ce matin leur en sont reconnaissants.
 
Nous avons réussi à lutter ensemble et ainsi à sauvegarder le bocage et ses habitants malgré toutes les agressions contre les opposants. Nous savons que nous avons raison, sinon pourquoi La DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile)   nous cacherait-elle des documents qui sont censés justifier le projet, que même la CADA (Commission d'Accès aux Documents Administratifs)  impose de nous communiquer.
 
M Hollande, vous avez là l'occasion d'être en phase avec cette COP 21 organisée sur vos terres où, comme c'est déjà à l'œuvre à Notre Dame des Landes, on doit préparer l'agriculture de demain, stopper ce bétonnage de terres agricoles.

Pour les "expulsables" de NDL, Dominique Fresneau
 
De leur côté Sylvie et Marcel Thébault résument bien la situation après le jugement de ce matin :
"Le boulet est passé à côté, mais le canon reste en place, sachant que l'artilleur fera la trêve des confiseurs".

Restons vigilants et prêts à nous mobiliser s'il le faut !


Lire aussi

 

 

 

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑