15
Avril

Pour une issue raisonnable !

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse du CéDpa - Dimanche 15 avril


Le CéDpa, qui n’a pas appelé aux manifestations de ce week-end et s’est retiré de la délégation du mouvement, déplore l’engrenage de violence qui s’est mis en place depuis une semaine.

 

S’il y a encore une possibilité de sortir de cette crise qui aurait dû et pu être évitée, il demande aux acteurs de la saisir : la proposition d’un formulaire simplifié n’est pas une entorse aux règles comme veut le faire croire la Chambre d’agriculture ; ce n’est pas non plus le reniement de ce qui s’est construit sur la Zad, c’est le premier pas nécessaire vers des régularisations durables. La question de la propriété des terres et des habitats ne peut être réglée vite. Il est donc capital que les habitants qui souhaitent construire leur avenir sur la zone se déclarent à la Préfecture.

 

Nous les appelons à le faire, comme nous appelons aussi l’État à assurer la stricte sécurisation des axes routiers.

 

Nous appelons enfin chacun à contribuer à une issue raisonnable.

Le territoire épargné de Notre Dame des Landes mérite qu’on y vive en paix, enfin, puisqu’il n’y aura pas d’aéroport !

 

Le CéDpa

17
Avril

Un dialogue pour sortir de cette situation !

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse du COPAIn 44 - mardi 17 avril 2018

Les militant.e.s et les organisations du COPAIN 44 sont investis dans le dialogue au sein du collectif du mouvement de lutte pour l’avenir de la ZAD. Cette conciliation est mise à mal depuis lundi 9 avril.

 

Un travail extraordinaire avec les habitants avait permis de construire les bases d'une proposition consensuelle et concrète dans un cadre collectif et individuel. Un dossier a été transmis aux services de l'Etat avant le début de l'intervention.

 

Les opérations menées par les forces de l'ordre ont généré l’arrivée de nouveaux habitants. La pression extrême vécue par ce territoire et l'ensemble de ses habitants est insoutenable.

 

Nous appelons à l'arrêt des interventions et ne comprenons pas les déclarations qui n’appellent pas à l’apaisement.

 

Nous continuons encore cette semaine à œuvrer pour trouver une réponse à l’injonction de déclaration d’activité.

 

Nous souhaitons qu'un climat constructif puisse de nouveau exister. Nous sommes convaincus que le travail mené jusqu'alors peut être repris et aboutir.

 

Seul le dialogue entre tous les acteurs de ce dossier permettra de sortir de cette situation.

 

COPAIn 44
15
Avril

Ouvrir le dialogue est urgent !

Publié dans Communiqués de presse

Notre-Dame-des-Landes -  Dimanche 15 avril 2018


 
L’ACIPA constate ce dimanche 15 avril 2018 une situation de blocage complet sur la zone et craint que les douloureux évènements de Sivens ne se reproduisent.

Nous condamnons très fermement l’escalade de la violence observée toute cette semaine.

La zone doit retrouver le calme nécessaire à la réflexion pour la construction d’un avenir serein et la population doit pouvoir circuler librement sur les routes qui traversent cette zone.

Par ailleurs, l’ACIPA soutient l’installation de projets agricoles ou autres sur la zone. De nombreux et beaux projets existent. Les personnes qui les portent individuellement ou collectivement doivent pouvoir les faire accepter et s’inscrire dans un processus de régularisation a minima. Le délai proposé par le gouvernement est trop court, dans le climat actuel.

L’ACIPA demande qu’un dialogue entre la préfecture et la délégation intercomposantes s’instaure au plus vite pour que cesse la violence.

L’ACIPA
  
17
Avril

Point de vue de René Guitton, ancien président de la FDSEA 44

La situation désastreuse sur la ZAD me semble due, pour une part, à la surenchère des partisans du projet d'aéroport abandonné en obligeant les pouvoirs publics à utiliser la force pour ne pas se faire accuser de faiblesse.(Par respect pour les personnes, je ne citerai aucun nom)

Alors que la sérénité était globalement revenue et que tout serait dans les règles si l'on avait laissé le temps pour cela, la force déployée nous ramène des années en arrière et risque de créer une situation pire qu'en 2012.

Nous pouvons observer que depuis le début de l'opération actuelle presque tous ceux qui avaient réclamé l'usage de la force se taisent. Sans doute, en comprenant la gravité de l'escalade, ne veulent-ils pas jeter de l'huile sur le feu ? Tant mieux !

Tout le monde sent que ni la force ni la violence d'où qu'elle vienne, n'apportera de véritable solution ; Seule une négociation pourra le faire.

Il est donc impératif que tous les acteurs concernés se mettent autour d'une table. Et que chacun y vienne en ayant à l'esprit cette phrase de Nietzsche qui devrait faire consensus : "Le pouvoir ne doit pas empêcher ceux qui veulent vivre de façon singulière, mais ceux-ci ne doivent pas imposer leur façon de vivre à la majorité."

Pour enfin trouver un compromis accepté par tous et créer les conditions indispensables pour un "vivre ensemble" dans le respect des différences de chacun.
Sinon ce sera un échec collectif depuis les hauts responsables jusqu'aux simples citoyens.


Qui peut souhaiter ça ?


René Guitton
ancien président de la FDSEA de Loire Atlantique de 1976 à 1979

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑