25
Mars

Des êtres humains qui veulent être traités avec dignité

Publié dans Communiqués de presse

Ce mardi 23 mars, 4 grévistes de la faim de Nantes en 2012, accompagné-e-s de quatre militant-e-s ont rencontré les grévistes de la faim de Calais. Voici leur témoignage :
 
« Nous nous sommes présentés en soutien, en sympathie, en apportant notre expérience, mais surtout pas en apporteur de conseils.
Comparée à la leur, notre expérience fut très légère : ils sont en grève de la faim depuis le 2 mars, isolés dans la partie Sud de la jungle qui a été détruite, avec en bruit de fond des bulldozers qui aplanissent les décombres, et autour d'eux la police qui circule.
Les 9 grévistes ont de 17 à 46 ans, et commencent à être marqués, fatigués. Ils doutent de l'efficacité de l' interlocuteur que leur envoie la préfecture.
Nous imaginons volontiers qu'ils pourront continuer à souffrir dans l'indifférence la plus totale, leur détermination est impressionnante et nous craignons qu'elle soit sans effet.
Ils demandent à ce que la jungle Nord ne soit pas détruite et la venue d'un bureau britannique à Calais étudiant les demandes des migrants.


Nous demandons à chacun-e  de faire connaître cette grève de la faim. Il y a urgence !
Nous comprenons mal qu'ils soient ballottés entre deux pays, ce sont des êtres humains qui veulent être traités avec dignité. »

 

Lire aussi http://www.reporterre.net/Les-migrants-de-Calais-recoivent-le-soutien-des-paysans-et-zadistes-de-Notre

23
Mars

Soutien aux grévistes de la faim de Calais

Message des grévistes de la faim de NDDL en avril-mai 2012 :

"L'Assemblée Générale du mouvement contre le projet d’Aéroport de Notre-Dame-des-Landes s'associe aux grévistes de la faim d'avril-mai 2012 pour exprimer notre plus profonde solidarité avec les grévistes de la faim de Calais.

Comme dans toute grève de la faim, la mise en danger de sa propre vie révèle la violence de la situation, la détresse et la détermination des  grévistes.

Il est difficile de rendre compte de notre tristesse, de notre honte et de notre colère face a cette situation, face à ces expulsions, face au déni d'humanité que vous subissez. Nous continuerons à nous indigner et à rester debout et solidaires avec vous.

Des occupant-e-s de la Zad sont présent-e-s sur place depuis longtemps, et apportent du soutien matériel et humain.

De par leur expérience, les grévistes de la faim peuvent vous dire que leur parole n'a été entendue qu'au vingtième jour par les décideurs, au moment où les risques qui pesaient sur leur santé commençaient à les inquiéter.

Nos combats se rejoignent dans une lutte obstinée pour un avenir toujours meilleur, nous refusons de laisser détruire des terres nourricières au profit des bétonneurs, vous vous battez pour vivre dignement, ce qui devrait être garanti à chacun-e-s.

Nous faisons appel à toutes les personnes de bonne volonté pour soutenir et relayer cette action."

L'ACIPA soutient cette initiative.

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑