09
Novembre

Sentence historique : le TPP reconnaît les violations des droits des peuples liés aux GPII

Publié dans Communiqués de presse
Du 5 au 8 Novembre 2015 s'est déroulé à Turin, en Italie, la session finale du procès intenté devant le Tribunal Permanent des Peuples (TPP) par un certain nombre de collectifs de lutte contre des grands projets européens et d'Amérique du Sud, qualifies par les opposants de Grands Projets inutiles et Imposés (GPII).

Ils demandaient la reconnaissance de violation des droits des peuples à information et décision sur les projets impactant grandement leur vie, et celle des générations futures.

Notre-Dame-des-Landes et d'autres projets se sont associés à la plainte initiée par le Val de Suse.

Plusieurs sessions ont été nécessaires pour une instruction rigoureuse et complète des cas présentés, et des visites sur le terrain ont eu lieu, comme celles de M. Gianni Tognoni à Notre-Dame-des-Landes en juillet 2015. A Turin ce week-end, pendant plus de deux jours ont été examinés ou synthétisés, par des rapports, témoignages... des cas où les législations nationales et internationales se sont révélées inaptes à la défense de ces droits des peuples.

Les porteurs de projets, invités à se défendre, n'ont pas jugé utile de se déplacer ou même de répondre, sauf Telt (Tunnel Euralpin Lyon-Turin), qui a affirmé que ses positions, parfaitement connues et justifiées, n'avaient pas à être réexposées.

Livio Pepino président du Controsservatoire du Val de Suse, dans son réquisitoire final, a fait la synthèse des points communs de ces grands projets avec celui du TAV Lyon-Turin : besoins non démontrés, procédures opaques et biaisées en particulier par falsification de données, incapacité de participation des populations, désastres environnementaux au profit de lobbys puissants, criminalisation des opposants.

Se trouve ainsi parfaitement justifiée l'intuition qui nous avait menés à définir cette notion de GPII dès 2011/2012 et à nous mettre en réseau pour nous entraider sur les aspects techniques, juridiques, politiques... des grands projets.

Dans sa sentence finale, très claire, (bien que les très nombreuses références aux textes internationaux et tous les attendus n'aient pu être encore définitivement rédigés et traduits...) le Tribunal reconnaît les violations des droits démocratiques de populations entières, constate que les Gouvernements nationaux et les institutions supranationales (comme l'Union Européenne) imposent aux territoires la réalisation de dénommés "grands projets" qui impactent lourdement l'environnement, le destin du territoire, la santé et la qualité de vie des générations actuelles et futures.

Il reconnaît le caractère colonial de dynamiques tristement manifestes en Afrique, en Amérique latine et en Asie, et qui sont maintenant présentes aussi dans les pays dits du Nord, y compris dans le cœur de l'Europe.

Outre la reconnaissance et condamnation des violations des droits, le Tribunal fait des « recommandations » aux différents états (dont la France), pour la rectification des procédures et l'abandon des projets...

Il termine en demandant que cesse l'occupation militaire du Val de Suse.
 
Nous saurons nous appuyer dans nos luttes sur cette sentence et ses attendus qui, loin des conflits d’intérêts, nous disent le droit... nos droits.

La sentence (en italien pour le moment) : http://controsservatoriovalsusa.org/

Accès à l'album photos
Le Tribunal Permanent des Peuples en bref

Le Tribunal Permanent des Peuples, ou TTP, est un tribunal d'opinion, et non pas de pouvoir, qui a un rayonnement mondial. Il est de nature associative. Y sont présents des juges bénévoles intervenant dans tous les cas où les législations nationales et internationales se sont révélées infructueuses dans la défense du droit des peuples.

Le TPP a à son actif 40 ans d'instructions et jugements pour la protection des minorités ethniques discriminées, de condamnations de multinationales ayant des productions très polluantes, etc.  ...

Il est l'héritier de l’expérience du « Tribunal Russell », fondé en 1966 par J.-P. Sartre et Bertrand Russel, pour juger les crimes de guerre des États-Unis au Vietnam. Il est né officiellement à Bologne en juin 1979.

Sans siège propre,il est une assemblée dans laquelle des personnalités reconnues dénoncent juridiquement des actes qu’elles estiment répréhensibles, en se basant sur le droit international. Des jurés remettent des avis consultatifs au jury qui dirige et médiatise le « procès ». Les sentences prononcées n’ont pas d’effet contraignant, mais les avis émis se veulent basés sur la législation réelle et sont communiqués aux autorités, circulent dans les sphères de l'ONU.

Le TPP se propose de faire respecter les DESC (droits économiques sociaux et culturels). Les thèmes des sessions touchent aussi les problèmes posés par la mondialisation, la dette, les risques écologiques majeurs (forêt amazonienne, catastrophe de Bhopal).

Tout mouvement victime d’une violation de droits avérée peut porter son cas devant le TPP.
25
Novembre

Notre-Dame-des-Landes au Bourget - Notre COP21

Publié dans Communiqués de presse
La Coordination des opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes organise le samedi 5 décembre 2015 un évènement sur le thème de la COP21.
Il s'agit de dénoncer l’incohérence qu'il y a à vouloir obtenir des États un accord global contraignant sur le climat, tout en continuant par ailleurs à promouvoir localement des projets inutiles et climaticides comme celui d'un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes (44).

L'évènement débutera à 11h par une marche festive de 4 km (chants, batucada) au départ de la Vache Rit (Les Domaines, Notre-Dame-des-Landes).
Cette marche conduira les participants jusqu'au lieu-dit "Le Bourget" (Fay de Bretagne).

Après un pique-nique, il sera proposé diverses animations :
  • intervention sur la part du transport aérien dans le changement climatique, par le géologue nantais Pierre Vacher,
  • conférence gesticulée : "Notre-Dame-des-Landes : tissu de mensonges et démocratie "Canada Dry" " par Françoise Verchère et Geneviève Lebouteux, du CéDpa,
  • galerie des fausses solutions de la COP21,
  • "discours du Bourget",
  • occupation du ciel,
  • et pour conclure, de la musique.
Cette action s'inscrit dans la multitudes d'actions internationales organisées par la société civile pour faire pression sur les dirigeants et les pousser à obtenir un accord concret à l'issue de la COP21 institutionnelle au Bourget (93) et permettra une mobilisation locale.
 
Le 5 décembre étant aussi la journée internationale contre les GPII (Grands Projets Inutiles Imposés), une partie de la galerie leur sera naturellement consacrée.

Le site du Bourget (44) va donc accueillir pour quelques heures un contre-sommet climat symbolique et festif.

Informations pratiques :

Prévoir son pique nique, ses couverts, verre et assiette.
Grillades possibles sur place (barbecue et fours économes à disposition) et vente de produits locaux.


Trajet de la marche Notre-Dame-des-Landes au Bourget :

2015-12-05 COP21 Trajet
 
 
Evènement Facebook :
20
Janvier

Un autre voyage à Nantes, le samedi 23 janvier 2016

Publié dans Communiqués de presse

Déambulation sereine et déterminée contre les expulsions à Notre Dame des Landes, le samedi 23 janvier, à Nantes.
 
A l'initiative de la Coordination des opposant-e-s au projet d'aéroport à Notre Dame des Landes, une déambulation est organisée dans le centre de Nantes sous la forme d'une farandole itinérante et chaine solidaire. 
 
Venez partager un bout de journée avec nous à Nantes, ou toute la journée si vous avez envie.
Venez goûter à la farandole pour Notre Dame des Landes.
Rejoignez -nous au marché, sur une place ou dans une rue de la ville.
Venez danser « Non aux expulsions » , venez chanter « Il n’y aura jamais d’aéroport à NDDL », venez écouter l’histoire de la lutte, faites « un autre voyage à Nantes ».


Main dans la main, nous cheminerons dans la ville, sans gêner la circulation, donc sur les trottoirs, les rues piétonnes et les places. Et nous ferons des pauses animées de toutes sortes.
Nous ne laisserons aucune trace de notre passage sinon éventuellement, des autocollants, des affiches sur les panneaux d’affichage libre, des tracts sur les pare-brise, des marques à la craie et le souvenir de notre détermination sereine.
 
Nous vous donnons rendez-vous

  • à partir de 12 h au marché de la Petite Hollande,
  • puis près du Square Daviais (Pique-nique),
  • Place du Commerce (14h),
  • Place Royale (14h30),
  • Rue de la Barillerie (15h),
  • Place du Pilori (15h30),
  • Place du Bouffay (16h),
  • Place Duchesse Anne (16h30).

Retrouvez nous en suivant la ligne rouge et jaune !


Musiciens, chanteurs, danseurs, comédiens, lecteurs ou simples passants citoyens, vous êtes cordialement invité-e-s à nous rejoindre  : Entrez dans la danse !

 

Evènement Facebook : https://www.facebook.com/events/783811641752536/

23
Janvier

Déroulement d'un autre voyage à Nantes, le samedi 23 janvier 2016

Publié dans Communiqués de presse

À l'initiative de la Coordination des opposant.es au projet d'aéroport à Notre Dame des Landes, une déambulation dite « Un autre voyage à Nantes » a été organisée dans le centre de Nantes le samedi 23 janvier sous la forme d'une farandole itinérante, chaîne solidaire...
 
Notre intention pour ce samedi n'était pas de réaliser une compétition numérique avec les précédents rassemblements. Cet événement, que nous n'avons jamais désigné sous le terme « manifestation » a été pensé modeste, informatif et non pénalisant pour les Nantais qui ne sont en aucun cas des cibles pour les opposants au projet de Notre-Dame-des-Landes.
 
Cependant l'annonce de cette déambulation a suscité un traitement médiatique très anxiogène et totalement disproportionné avec le projet initial, et nous nous interrogeons sur les éventuelles manipulations qui pourraient être à l'origine de cet emballement. Nantes est annoncée comme devant être à feu et à sang, et nous avons écho de manière récurrente et crédible de risques importants de manœuvres et provocations.
 
Les opposant.es ont fait la preuve de leur capacité à organiser d'énormes mobilisations  et manifestations de tracteurs, vélos/piétons à Nantes, Rennes Vannes... et bien ailleurs en France. Ils ont aussi à maintes reprises fait la preuve de leur responsabilité dans la lutte contre ce projet inutile, nuisible, imposé... Dans la période actuelle, un déferlement de violences desservirait plus que jamais notre cause, nous ne nous le laisserons ni imposer, ni imputer, quelles qu'en soient les origines.
 
Actuellement, 15h00, l’évènement se poursuit sereinement après le pique-nique au square Daviais. 2 à 300 personnes circulent actuellement, toutes déterminées à ce que la déambulation aille à son terme dans l’esprit défini de sérénité.
 
La lutte continue, nous ne lâchons rien. Toutes ensemble, les différentes composantes du mouvement resteront unies dans leur diversité pour la défense des habitant.es et paysan.nes menacé.es d'expulsion, pour la défense de la ZAD et de tous ceux qui la font vivre.

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑